Le saumon atlantique dans le bassin versant de la rivière Laval

Le saumon atlantique dans le bassin versant de la rivière Laval

Résultats

Comme annoncé en juillet, l’équipe de l’OBVHCN a parcouru le territoire entourant la rivière Laval à la recherche de jeune saumon atlantique. La méthode utilisée, soit la pêche à l’électricité, est non létale et largement utilisée en biologie. Elle permet de facilement capturer les poissons, de les identifier, de les comptabiliser et de les mesurer avant de les libérer. Les résultats ont été surprenants! D’abord, nous avons confirmé que le saumon se reproduisait bien dans les zones déjà protégées comme rivière à saumon, bien qu’il s’y trouvait en faible densité. Ensuite, nos recherches nous ont également permis de découvrir des secteurs insoupçonnés où le poisson semble se reproduire en plus des secteurs connus. L’absence d’obstacle majeur permettrait justement aux saumons d’utiliser un territoire beaucoup plus grand que l’on ne le pensait au départ. Il y a au moins 8 km de rivière accessible en plus des secteurs rivière à saumon officiels et 17 km supplémentaires seraient potentiellement accessibles. À titre comparatif, la rivière à saumon officielle mesure 52 km de longueur; ces nouveaux secteurs représenteraient donc près de 50% de plus. Nos recherches ont également permis de documenter la présence d’omble de fontaine (truite mouchetée) et d’anguille d’Amérique dans le bassin versant de la rivière Laval.

Les conclusions de l’étude ont été transmises au Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs (MFFP) ainsi qu’aux gestionnaires de la faune dans le secteur. Nous sommes persuadés qu’une surveillance accrue de ces secteurs permettra de mieux protéger la population de saumon qui fréquente la rivière Laval et ses affluents.

Remerciements

Nous tenons à remercier notre partenaire principal sans qui le projet n’aurait pu être possible : la Fondation pour la conservation du saumon atlantique (FCSA) pour sa contribution financière.

 

Nous remercions également Boralex pour leur contribution à l’achat d’équipement.