418-233-2323

La renouée du Japon : une plante exotique envahissante qui menace la Haute-Côte-Nord

La renouée du Japon (Reynoutria japonica ou Fallopia japonica) est une plante exotique envahissante qui provient de l’Asie. Ses méthodes de reproduction et son avantage compétitif lui permettent d’envahir un milieu rapidement. En une seule journée, les tiges peuvent croître jusqu’à 3 cm. Pour limiter ses impacts sur l’environnement et la société, il faut savoir la reconnaître et prendre les précautions nécessaires.

 Localisation 

Sur le territoire de l’OBV Haute-Côte-Nord, plusieurs colonies de renouée du Japon ont été rapportées. La plus grande colonie de renouée du Japon se trouve au bord de la route 138 aux Bergeronnes.

Reproduction

La renouée du Japon se reproduit par la formation de graines. Les graines sont relâchées en automne et en hiver et sont viables si la température lors de leur formation est supérieure à 0°C. D’autres plants de renouée peuvent être créés à partir d’un fragment de la tige ou des rhizomes (racines) et une nouvelle tige peut pousser à une distance de 2,5 mètres de la colonie, grâce aux rhizomes qui s’étalent sous la surface du sol.

La renouée du Japon se propage rapidement en raison du transport de ses graines ou de ses fragments. Ils sont transportés par le vent, l’eau, la glace ou encore les humains.

Précautions

  • Ne pas composter les résidus de renouée du Japon. Les jeter aux ordures dans un sac résistant et bien fermé.
  • Ne pas la planter dans votre jardin.
  • Ne pas la déplacer.
  • Évitez de circuler dans une colonie.
  • Si vous avez à circuler dans la colonie, nettoyez vos équipements.
  • Si vous entreprenez des travaux d’éradication, contactez l’OBV Haute-Côte-Nord et nettoyez tout l’équipement utilisé (tondeuse, pelle, sécateur, brouette, bottes).

 Impacts

  • Diminue la biodiversité végétale
  • Limite l’accès aux cours d’eau
  • Accélère l’érosion des rives
  • Bris de matériel ou d’infrastructure
  • Diminue la vue sur le cours d’eau
  • Cache les panneaux de signalisation
  • Peut nuire à la vente de propriété ou à l’obtention d’un prêt hypothécaire

Identification

Les feuilles

  • Le bas de la feuille est droit
  • Le haut de la feuille est en pointe
  • Elles sont disposées en alternance sur les tiges

Les tiges

  • Ressemblance avec le bambou (tiges creuses)
  • Vertes avec des taches rouges
  • Les nœuds sont rouge-brun
  • Peuvent atteindre 4 mètres

Les fleurs

  • En grappes
  • Blanches
  • Floraison vers la fin septembre

La renouée du Japon peut être confondue avec la renouée géante (Fallopia sachalinensis) ou l’hybride entre la renouée du Japon et la renouée géante, la renouée bohémienne (Fallopia bohemica). Elles sont également exotiques et envahissantes, donc leur signalement permettra de limiter leur propagation.

 

 Pour les différencier :

Renouée géante (Fallopia sachalinensis) :

  • Feuilles beaucoup plus grandes que celles de la renouée du Japon (25-30 cm, parfois même 50 cm)
  • Le bas des feuilles est en forme de cœur
  • Des poils sont visibles à l’œil nu sur les nervures des feuilles

Renouée bohémienne (Fallopia bohemica) :

  • Feuilles plus grandes que la renouée du Japon (15-25 cm)
  • Souvent la base des feuilles est en forme de cœur ou y ressemble
  • Des petits poils au revers des feuilles, sous les nervures principales, sont visibles avec une loupe

Où la trouver 

  • Jardins
  • Milieux boisés
  • Milieux riverains
  • Bordures de route
  • Autres milieux ouverts

 Si vous observez cette espèce exotique envahissante

Informez l’OBV Haute-Côte-Nord :

  • Date d’observation
  • Localisation de la colonie la plus précise possible
  • Photos :
  • Vue d’ensemble de la colonie
  • Les feuilles (au moins trois feuilles sur la même photo)
  • La tige (avec un nœud)

*Attention de ne pas arracher des sections de renouée du Japon pour éviter la propagation.

Contactez-nous !

Il nous fera plaisir de vous aider avec l’identification.