La bande riveraine : la fondation d’un cours d’eau en santé!

La bande riveraine : la fondation d’un cours d’eau en santé!

Saviez-vous qu’une des principales menaces à nos cours d’eau en milieu riverain était un apport de sédiments (sable, argile) dans l’eau trop élevé ? Cette trop grande quantité de sédiments est bien souvent l’œuvre d’un déboisement des rives causant une érosion plus rapide (dégradation et transformation des sols par la pluie, le vent ou la glace). Voilà pourquoi. La bande de végétation naturelle et permanente qui borde un cours d’eau est appelée ‘’bande riveraine’’. Essentielle à un écosystème aquatique en santé, elle constitue la zone de transition entre le milieu terrestre et le milieu aquatique. Elle présente plusieurs avantages pour le riverain (et l’environnement!) puisqu’elle permet de :

  • Stabiliser les berges;
  • Réduire l’érosion des sols;
  • Limiter la sédimentation pouvant nuire à la reproduction de plusieurs espèces de poissons;
  • Filtrer les polluants (fertilisants, pesticides, etc.) se trouvant dans les eaux de ruissellement;
  • Limiter les changements de qualité de l’eau;
  • Faire de l’ombrage et limiter les augmentations de température des cours d’eau (certaines espèces aquatiques sont très sensibles à une hausse de température et peut s’avérer très nuisible);
  • Procurer des habitats d’abris et de nourriture pour la faune;
  • Prévenir les inondations;
  • Réduire l’ensablement des terrains et le coût des travaux;
  • Protéger des vagues et des grands vents;
  • Et bien plus encore!

On a souvent tendance à croire que c’est le feuillage des plantes ou des arbres qui permet de ralentir la course de l’eau dans le cours d’eau, mais c’est plutôt grâce aux racines, aux tiges, aux branches et aux troncs que le ralentissement et la filtration peuvent s’effectuer. Le feuillage permet plutôt de créer de l’ombre, de protéger des vagues et des grands vents et de procurer des habitats pour la faune.

C’est donc pour toutes ces raisons qu’il est primordial de préserver une bande riveraine d’au moins 10 mètres aux abords de nos cours d’eau. D’ailleurs, selon la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables, sa largeur se situe entre 10 à 15 mètres minimum, selon la pente du terrain. Elle doit être composée de préférence d’herbacées, d’arbustes et d’arbres natifs du Québec (surtout pas d’espèces exotiques, voir les articles sur le roseau commun et la renouée du Japon pour plus d’informations) afin d’être le plus efficace possible. Chaque type de végétation dans la bande riveraine joue un rôle différent pour la protection du plan d’eau. Par exemple, les plantes herbacées pour une meilleure filtration des polluants, les arbustes pour la stabilité des berges et les arbres pour un plus grand ombrage.

Toutefois, ne vous inquiétez pas, il est heureusement bien simple de conserver une bande riveraine saine et efficace. Il s’agit simplement de cesser de tondre la partie de votre terrain qui longe le lac ou le cours d’eau et de laisser la nature faire son travail. Cette action, appelée renaturalisation des berges, laissera à la nature le soin de choisir les végétaux qui constitueront la future bande riveraine. Ces végétaux seront donc mieux adaptés aux conditions environnementales du milieu dans lequel ils croîtront. Une autre méthode, nécessitant un peu plus de travail, consiste à revégétaliser soi-même les rives en y plantant des herbes, des arbustes et des arbres natifs du Québec. Si vous souhaitez connaitre les espèces recommandées en bande riveraine, référez-vous au Répertoire des végétaux recommandés pour la végétalisation des bandes riveraines du Québec, produit par la FIHOQ et l’AQPP (https://www.fihoq.qc.ca/medias/D1.1.5B-1.pdf).


Figure 1. Exemple d’un mauvais aménagement des berges (tonte du gazon, pas de bande riveraine et érosion)

 

La bande riveraine est la fondation d’un cours d’eau en santé, mais doit être complémentée par d’autres actions respectueuses de l’environnement pour atteindre son plein potentiel. Par exemple, par un bon emploi des techniques et produits destinés à entretenir votre terrain ou résidence ou encore par votre vigilance par rapport aux espèces exotiques envahissantes de végétaux. Chacun peut faire sa part pour protéger nos écosystèmes!

Phone: 418-233-2323
24 rue de la rivière
Les Escoumins, G0T 1K0