Le roseau commun

Le roseau commun

Le roseau commun ou Phragmites (Phragmites australis subsp. Australis) est une espèce exotique envahissante qui a été introduite au Québec depuis au moins 1916. Ses méthodes de reproduction et son avantage compétitif lui permettent d’envahir un milieu rapidement. Pour limiter ses impacts sur l’environnement et la société, il faut savoir la reconnaître et prendre les précautions nécessaires.

Localisation 

Plusieurs colonies de roseau commun ont été rapportées sur le territoire de l’OBVHCN.

Reproduction

Le roseau commun envahit facilement un milieu grâce à la dispersion de ses graines. Les graines atteignent leur maturité en septembre ou en octobre et peuvent être dispersées par le vent, l’eau ou les activités humaines.

Le roseau commun peut également créer de nouveaux plants grâce aux racines ou par des tiges horizontales, appelées stolons. Un fragment du roseau commun peut également reprendre racine et créer une nouvelle colonie. Les sols contaminés par des graines ou fragments de roseau commun peuvent être transportés et ceux-ci peuvent s’implanter dans un milieu sain.

Précautions

  • Éviter de dénuder un sol (retirer toutes les plantes)
  • Éviter de circuler dans une colonie de roseau commun
  • Si vous avez à circuler dans la colonie, nettoyez vos équipements
  • Si vous entreprenez des travaux d’éradication, contactez l’OBV Haute-Côte-Nord et nettoyez tout l’équipement utilisé (tondeuse, pelle, sécateur, brouette, bottes)

Impacts

  • Diminution de la biodiversité et de la richesse végétale
  • Uniformisation des paysages
  • Réduction des rendements agricoles
  • Assèchement du marais

Identification

  • Feuilles vert-bleu
  • Ligule (poils) à la base des feuilles
  • Feuilles rugueuses
  • Forme des colonies très denses
  • Plumeaux de graines ou de fleurs très denses

    

 

Le roseau commun exotique peut être confondu avec le roseau commun indigène ou avec l’alpiste roseau. L’alpiste roseau est également exotique et envahissant, donc le signalement de cette espèce permettra également de limiter sa propagation.

Pour les différencier :

Roseau commun indigène :

  • Peu de tiges mortes restent érigées au-delà de l’hiver
  • Points noirs parfois présents sur les tiges
  • Tiges rouge pourpre (surtout à la base)
  • Ne forme pas de grosses colonies qui empêchent les autres plantes de pousser
  • Feuilles plus vertes et luisantes
  • Plumeaux de graines ou de fleurs moins denses

Alpiste roseau :

  • À la base des feuilles, la ligule est membraneuse plutôt qu’en poils
  • Feuilles plus vertes
  • Feuilles plus étroites et minces

Où le trouver 

  • Milieux humides
  • Bordure des routes
  • Bord de l’eau
  • Terrains vacants
  • Milieux perturbés (par l’agriculture ou la construction)

Si vous observez cette espèce exotique envahissante

Informez l’OBV Haute-Côte-Nord :

  • Date d’observation
  • Localisation de la colonie la plus précise possible
  • Photos :
  • Vue générale de la colonie
  • Une feuille avec la ligule de visible (il est possible d’écarter la feuille de la tige)
  • Les fleurs ou les graines (si présentes)

*Attention à ne pas arracher des sections du roseau commun pour éviter la propagation.

Au besoin, il nous fera plaisir de vous aider avec l’identification, il suffit de nous faire parvenir vos photos.

Contactez-nous !

Phone: 418-233-2323
24 rue de la rivière
Les Escoumins, G0T 1K0